Ces « gueules » de la rue

33

Olivier Avez, photographe, passionné de sa région, nous offre ici une série de portraits d’anonymes. Dans le reflet de son objectif, ces « gueules » de la rue prennent une profonde et émouvante grandeur, captivante, parfois dérangeante.

Ces clichés, fixés sur fonds noirs, sont les miroirs d’une vie hors normes et nous mènent vers des histoires, des instants à jamais figés. L’artiste Olivier Avez présente dans cet ouvrage, Portraits #1, un concentré de rencontres, d’anecdotes, d’émotions et beaucoup d’authenticité.

Certains rient, s’inquiètent, masquent leur tristesse et d’autres sont heureux ! Ces visages pris avec beaucoup d’empathie révèlent un travail de proximité et de philanthropie. Un hommage à ces femmes et ces hommes, modèles d’un jour, qui se sont livrés sans fantaisie et sans contrepartie à son objectif. Illusion parfois de solitude et d’isolement, ces personnes sont le symbole de l’humanité.

Oncle Flo

Olivier Avez – Portraits #1
28 € + 6 € de frais de port

Infos : oavez@free.fr

https://www.instagram.com/olivieravez


“J’ai rencontré Arsène sur la Grand’Place de Lille, nous avons discuté pendant un bon moment, il était du Sud, je pense de Marseille, il était simplement de «passage» comme il disait… Je ne l’ai jamais revu, il était d’origine Kabyle, il m’a raconté que la personne qui l’avait déclaré à la naissance s’était trompé dans son prénom, il devait certainement se prénommer Assène mais Arsène lui allait très bien aussi.”

Olivier Avez