Chroniques policières et judiciaires

404

Notre police et notre justice sont débordées. Tout naturellement, elles doivent donc se concentrer sur les affaires les plus importantes qui troublent fortement l’ordre public. Voici quelques exemples lus récemment dans La Voix du Nord qui illustrent bien cette démarche :

Younes est auto entrepreneur ; il a une bonne idée : grâce à son triporteur fabriqué lui-même, il vend des hamburgers, souvent à des heures où les concurrents sont fermés soit la nuit et au petit jour quand les fêtards veulent éponger un peu leur bière. C’est courageux et même ça frise la bonne action.

“Mais, la ta ca ta tac tique du gendarme, c’est de bien observer sans se faire remarquer…’’

64 infractions relevées en une année !

Car cette vente n’est autorisée qu’entre 6 et 22 heures ! Séduisant Macron, quand est-ce que l’on va favoriser les initiatives ?
Le président du Tribunal, le Procureur, le Greffier tout le monde est sur l’estrade pour juger ce « crime abominable » Ce pelé, ce galeux récidiviste doit expier son forfait (voir La Fontaine) : amende de 2000€ dont 1200 avec sursis. Heureusement qu’on n’a plus le droit de saisir l’outil de travail car, sinon, le triporteur aurait été brûlé en place de Grève !

Mamadou a copié l’idée de ce condamné. Il vient d’obtenir une autorisation récente et vend lui aussi des sandwiches frites sur la place des Halles.
« et la ta ca ta tac tique du gendarme, c’est de verbaliser avec autorité… » car le bougre vend après 22 heures ! Le Tribunal, compte tenu de l’importance du méfait, le condamnera à 1800 € vu la présence de son beau-frère qui l’aidait sans être déclaré. A propos d’aide bénévole, la justice veille ! Mamie Bistro (66ans) tient un petit resto dans un village. Son compagnon (70ans) est parfois derrière le comptoir pour servir une bière. Cette affaire d’importance ébranle le principe d’une concurrence loyale ; elle est naturellement portée devant le Tribunal qui…la relaxe. Stupeur, effroi, ce crime ne saurait rester impuni ! Le Parquet fait appel ! La Cour d’appel de Douai confirme la relaxe et reconnait l’entraide familiale prévue par la loi. Pauvre Procureur !

à propos de relaxe, le Tribunal de Lille, en dépit d’une instruction de trois ans par trois magistrats, avait relaxé DSK et le gérant de bars montants. Mais, l’affaire n’était pas close ! quelqu’un allait payer ! Le Procureur a donc poursuivi trois militantes FEMEN pour exhibition sexuelle « en scandant des slogans tout aussi violents tant pour les oreilles que pour les yeux »

Vous imaginez ! Ces femmes manifestaient leur engagement contre le proxénétisme et l’une d’entre elles avait même osé se coucher sur le capot de la voiture du pudique DSK qui en avait rougi. Eh bien, le Tribunal de Lille les a relaxées. Pauvre Procureur !