Culture Les choix d’Ilona

254

Livres

Je, d’un accident ou d’amour
Le Cheyne éditions

.Une histoire d’amour, de rencontre, de passion, d’une beauté d’écriture qui nous emporte. Ce petit livre, entre nouvelle et poésie, nous emmène à la rencontre d’Hadrien et d’Adèle. L’écriture est étrange, sans verbes, ça perturbe au début et finalement ça hypnotise, on dévore ce livre en 20 minutes mais on y replonge directement. Je, d’un accident ou d’amour fait partie de ces livres qui font du bien. Tout simplement.

Master
de David Lescot, en co-édition Actes Sud Papiers et Heyoka Jeunesse

Et si, dans un futur proche, le Hip-Hop était une matière enseignée à l’école ? C’est toute la question que pose cette pièce de théâtre. On y découvre avec plaisir l’histoire du Hip-Hop en France et aux Etats-Unis au travers d’un « Clash » entre un élève et son professeur. Les dialogues sont des paroles, à voir et à lire !

Bachibouzouk
Créé par Mathieu Boudeulle, alias Thiou.

Bachibouzouk est un Fanzine d’art de la région lilloise, permettant de diffuser le travail d’artistes locaux autour d’un thème précis. Ils ont carte blanche pour interpréter ce thème à leur sauce avec leur technique artistique. Retrouvez les œuvres de plusieurs artistes de la métropole qui vous feront voyager dans l’Espace, grand sujet de ce deuxième numéro ! Édition limitée, à se procurer rapidement !

SORTIES

Festival Wazemmes l’Accordéon
Les grands Bals et le Village W – 3 et 4 juin 2017
Maison Folie Wazemmes – GRATUIT

Wazemmes l’Accordéon fête ses 19 bougies cette année, devenu un festival incontournable de Lille et sa métropole, venez fêtez la fin du cette édition lors du week-end de la Pentecôte qui s’annonce festif ! Au programme : concerts gratuits (Rumbaristas, Mon côté Punk, Afro Wild Zombies, Rodéo Spaghetti, etc…), barbecue espagnol, animations, artisanats, et plein d’autres surprises !

 

Open estival
16 et 17 juin 2017 – Fort de Mons en Baroeul
Pass 2 jours : 26€, 1 jour : 17€

3ème édition de l’Open Estival, organisé par l’association Art’N’Bass. Un lieu toujours aussi atypique pour une programmation éclectique : concerts (Baro Bialo, Clozee, Psykokondriak, Les Trois Coups, Matibhrama, Kognitif, etc…), spectacles vivants, arts plastiques. Petite nouveauté, une troisième scène pour une troisième ambiance. Il y en aura pour tous les goûts !

 

Cinemix : « FREAKS, La monstrueuse parade »
de Tod Browning (1932) – 18 juin à 17h – Cinéma de la Gare St Sauveur
Place limité

Après s’être illustré en janvier à Los Angeles avec un cinémix sur « Playtime » de Jacques Tati pour l’Institut Français et en février à Pompidou Paris pour les 40 ans du musée Beaubourg (une créa vidéo-son intitulée « Comprenne qui voudra »), le DJ Prieur de la marne revisite Freack, un classique du cinéma,  dans une création spéciale pour le Festival Latitudes contemporaines. Une relecture de l’œuvre avec une bande son, un dialogue et un regard attendri sur ce film étrange, qui met en scène une troupe de cirque, composée de gens atteints de malformations spectaculaires : sœurs siamoises, homme-tronc, femme à barbe, microcéphales, nains, hermaphrodite….

FILMS

« Lion » de Garth Davis

Incroyable histoire vraie de Saroo, petit enfant indien qui va se retrouver embarqué dans un parcours rempli d’obstacles qu’il enjambera grâce à une détermination sans faille. De son petit village d’Inde à l’Australie, en passant par Calcutta. Un film hautement émotionnel qui tire les larmes, en nous emmenant à la recherche de nos racines.

« Doctor Strange » de Scott Derrickson, Studios Marvel

Rien que pour le jeu de Benedict Cumberbatch, sans oublier le casting impressionnant et qualitatif qui l’entoure, ce film de Super Héros sort des codes du genre ! On adore son humour, sa frivolité et son sérieux dans le comique. Un petit bijou rempli d’effets-spéciaux, entre Inception et Interstellar ! Un bon moment en famille pour un Marvel de haut niveau !

« Captain Fantastic » de Matt Ross

Et si vivre en marge de la société de consommation était la clef du bonheur ? Captain Fantastic pose cette question dans un film tout en couleur, en douceur mais tellement profond. Un père de famille, rôle tenu par Viggo Mortensen, décide de vivre en complète autonomie au fin fond de la forêt avec sa femme et leurs six enfants. Quand la mère meurt, le retour à la réalité est compliqué et va poser plusieurs questions sur les méthodes d’éducation singulières apportées aux enfants. Ce film est une réussite, le casting incroyable, les plans, les couleurs, on se laisse doucement porter dans cette histoire qui nous amène à nous poser de vraies questions sur l’éducation, la consommation et notre rapport à l’environnement ! Drôle, sérieux et beau !