Le cabaret du Canon d’Or

3790

Le cabaret du Canon d’Or ferme ses portes

L’emblématique Canon d’Or à Lambersart, inscrit dans la belle tradition des cabarets français, a fermé ses portes le 1er avril, et ce n ’était malheureusement pas une blague. Rencontre avec Niko, l’attachant maître des lieux.

L’aventure a commencé il y a 6 ans, en avril 2011, dans cet ancien cinéma/guinguette de Lambersart (si j’en crois ma grand-mère). L’idée folle d’une équipe de restaurateurs et d’artistes se met en place : faire revivre le cabaret d’antan. Au menu, des dîners-spectacles ou plutôt des shows de 3 heures : piano-voix avec Pierre-Damien (alias Monsieur Patate), Chris le magicien, marionnettes, jeux avec le public, et bien sûr, Niko en maître de cérémonie.

Au fil du temps, il y a des habitués qui reviennent (jusqu’à 16 fois pour certains !), des craintifs qui ressortent émerveillés et des adultes qui retrouvent leur âme d’enfant le temps d’une soirée. Quand Niko, déguisé en gâteau d’anniversaire géant, invite les personnes célébrant leur anniversaire à monter sur scène, la diversité des profils accueillis au Canon d’Or nous surprend : jeunes et moins jeunes, couples, groupes d’amis, …

Les derniers spectacles ont été chargés en émotions, et l’équipe du Canon d’Or garde de nombreux souvenirs : des cadeaux, des attentions de la part d’habitués et des félicitations qui font du bien. « Au total, en 6 ans, nous avons joué 680 représentations pour 80 000 regards émerveillés, soit l’équivalent de la capacité de 11 Zéniths de Lille » aime à dire Niko, pour rendre les choses plus concrètes, avec son accent ch’ti prononcé (et assumé !).

Niko, qu’est-ce que te va faire a’ ch’ teur ?!

La fermeture du Canon d’Or ne sera pas synonyme de repos pour Niko. Pour cet hyperactif, l’important est de continuer à divertir, faire rire et rendre les gens heureux. D’abord, son émission de radio, le Niko Show, continue sur Mona FM tous les dimanches de 11h à 12h. Puis, c’est dans un tout autre registre, lié à son parcours personnel, qu’on peut déjà le retrouver. à travers des spectacles chez l’habitant, Nicolas transmet son histoire et les enseignements qu’il en a tirés : écouter son intuition, penser de façon positive, se pardonner pour enfin s’aimer. Enfin, Nicolas souhaite également créer un spectacle de marionnettes pour enfants avec les personnalités qui ont marqué son enfance (dont, entre autres, Mylène Farmer, Nellie Oleson et Laura Ingalls).

Une belle revanche pour lui, qui a découvert l’amour familial au travers de la télévision, et une belle façon de transmettre ce qu’il a appris, et qu’il partage déjà dans son blog lavievousaime.com. On lui souhaite beaucoup de réussite, et on suivra ça de près !