Le centre social de la Busette fait le BUZZZZZZZZZZZZZZZZZ !

73

De fleurs en buissons, dans le quartier de la rue Georges Lefévre les abeilles busettent à foison.

De fleurs en buissons, dans le quartier de la rue Georges Lefévre les abeilles busettent à foison. Un bourdonnement d’ abeilles en joie sur un petit coin de pelouse, à deux pas d’immeubles d’habitations, surveillées jalousement par des riverains  enthousiastes, ce n’est pas courant. Quand on connaît la crainte initiale que ces charmants et si utiles petits insectes suscitent chez certaines personnes, on ne peut que féliciter les initiateurs du projet. Le centre social La Busette, le conseil de quartier et nos élus.

A vrai dire je n’y connais pas grand chose en apiculture et à première vue des abeilles en ville m’aurait paru assez saugrenue. Interrogatif, j’ai contacté Lise Daleux. Qui mieux que notre élue, déléguée à la nature en ville et aux espaces verts pouvaient m’orienter ? J’ai alors appris que j’en savais encore moins que je ne pensais. La ville de Lille est à la pointe dans ce domaine, elle a depuis longtemps adopté une gestion très écologique des espaces verts, de la biodiversité et des plantations florales. On recense plus de 70 ruches en ville, gérées par le rucher école de la ville, dans des espaces publics. Sans compter celles des particuliers, de plus en plus nombreuses, dans les espaces privés. Terrasses, jardinets, espaces professionnels, toitures. Le très dynamique rucher école forme une quarantaine de nouveaux apiculteurs chaque année. De plus en plus de particuliers se passionnent pour l’apiculture. Il y a de la part de la municipalité une forte détermination de collaborer avec les abeilles, leur créer une palette végétale adaptée, et végétaliser nos rues et nos espaces publics.

C’est très encourageant !

 


 

Au Parc Matisse : des ruches beffrois

Dans le parc des Dondaines, suite à l’appel lancé auprès d’architectes et designers ont été créées, des ruches en forme de bijoux en collaboration avec  l’apiculteur municipal. 

Tous les espaces verts de la ville sont propices à l’installation de nos amies abeilles. Ils ne sont plus traités aux produits chimiques et sont fleuris une grande partie de l’année.

Essentiel pour les abeilles, victimes, bien malgré elle, des insecticides et pesticides utilisés en agriculture comme par les particuliers, malgré l’interdiction. 

C’est le monde à l’envers, la nature peut être plus propre en ville que le long de nos chemins de campagne ! Incohérence de notre époque. Par contre, pas de ruches dans le parc de la citadelle, c’est le royaume des abeilles sauvages, les osmies laissons les vivre leur liberté !

Total 0 Votes
0

Tell us how can we improve this post?

+ = Verify Human or Spambot ?