Le dénicheur de vinyle

375

Lille 1984, capitale de la punk-ulture !

Vous êtes en France en 1984 devant votre télé. Soudain, un clip punk survolté vous projette hors de votre fauteuil ! Du punk ? En France ? À la télévision ? Tout arrive !

Il est vrai que dans un paysage sonore contrôlé par les grands labels, il fallait parfois un programmateur ayant une sacrée paire de c…caractère pour proposer une alternative musicale, au milieu des grandes émissions de culture intensive telles que L’école des Fan(e)s ou Champs E(n)lysées.

Et du caractère, l’émission Décibel n’en manquait pas. Alors certes, la diffusion avait lieu sur FR3 à 22h30 mais vous souvenez-vous de la dernière fois que vous avez vu un clip de punk à la télévision ? Moi non plus. Surtout qu’en 1984, vu l’âge de votre humble serviteur, c’était une tisane de camomille et au lit à 19h.

Oui mais voilà, dans les années 80, le punk en France est à son apogée. A Lille, ils se nomment les Sub Kids, Identité, les Scraps, Perfect Kids (entre autres). Et ce soir, sur votre petit écran, vous découvrez, ébahis, des musiciens allongés sur le sol en pleine hystérie, mimant des vomissements dans des torrents de fumigènes : le groupe ElecTrONAze.

Ici c’est du vécu, de l’authentique, du personnel

Pour ceux ayant oublié d’enregistrer l’émission sur leur magnétoscope, voici une petite cession de rattrapage avec la découverte de leur unique 45 tours. La pochette en noir et blanc est sobre face avant, bien plus explicite au dos. « Waiting for ». « On ne sait plus ». « Dallas ». 3 titres. 8 minutes. Rapide, et même très rapide et efficace, le quatuor distend l’atmosphère à grands coups d’un punk chaotique et métallique qui sature dans les aigus.

Coté textes, inutile de vous faire une grande analyse trop interprétée. Ici c’est du vécu, de l’authentique, du personnel. Vous apprécierez avant tout le coté abrasif et rentre dedans de la chose.

Amateurs de musique très nerveuse, vous en aurez pour votre argent !

Pour les autres, je reviendrais vers vous dans la prochaine édition avec un peu plus de douceur. Mais en ce qui concerne Electronaze, c’est du tout bon.