Un nouveau festival du film

240

Interview de Pascal Defrance, Délégué Général du festival.

Ce festival démarre le 15 septembre, dites-nous en plus. 

Le festival présente au public des films qui mettent l’humain au centre mais qui n’ont pas forcément beaucoup été diffusés par l’industrie du film. 34 moyens ou longs métrages composent la Sélection Officielle 2018, auxquels sont associés 4 courts métrages. 12 fictions, 12 documentaires, 4 films d’animation et 5 films du XXème siècle sont en compétition. 

Il a aussi été décidé de mettre en place un accès gratuit à tous les films de cette première édition, libre à chacun de nous soutenir par des dons ou des aides volontaires de toutes formes. Comme nous allons sur de nombreux sites, pas toujours adaptés à la projection, il a été choisi, dans certains cas, de diffuser les films sur des écrans TV très larges, mais de très bonne qualité. Notre stratégie est d’abord de diffuser un film pour son sens, avec une discussion ouverte, lorsque cela est possible, après la diffusion. 

Vous parlez d’un terrain d’imaginaire et de « rompre les barrières »…

Oui, rompre les barrières, car apprendre à s’extirper des contraintes est tout un art. Cela s’exprime avec bonheur dans la programmation de ce festival. Sur le plan « fabriquer de l’espoir et trouver des solutions face aux situations d’urgence », comme l’emploi des jeunes, les problèmes d’insertion ou d’immigration, etc, le festival a non seulement écouté des jeunes pour sélectionner certains films mais aussi programmé des séances dans des lieux comme les salles des centres de l’Alefpa, des Papillons Blancs ou du Secours Populaire, qui sont des partenaires actifs de cette démarche, et dans des villages, ou la diffusion culturelle est moins forte qu’en tissu urbain. 

Des prix vont être attribués ? 

Un grand prix sera attribué dans chaque catégorie de film de la sélection officielle. Le jury se tient le 1er octobre. Soyez attentifs, à compter du 2 octobre vous pourrez découvrir les films primés cette année. Ils seront rediffusés dans différents lieux sur les derniers jours du festival (rubrique « prix » sur le site internet).

Chacun peut aussi voter sur le site www.optimistfilm-festival.com pour désigner le prix du public.

Et la dimension artistique ?
  
Elle est au cœur de notre démarche. D’abord parce que les réalisateurs et les acteurs sont aussi des artistes et que l’artiste est dans notre société un rempart contre l’obscurantisme. Mais aussi parce que la « relation à l’art » vient consolider la relation interactive avec le public : chaque présentation de film est généralement suivie d’un échange entre le public et un intervenant qui peut être un artiste, un écrivain, un entrepreneur, un enseignant, un élu…

La présence de l’art réside aussi dans les « lieux initiatiques » dédiés à l’expression artistique ou à la formation des jeunes : le Fort du Vert Galant à Wambrechies, la salle Wauquier à Saint André, l’Abbaye de Belval dans le Pas-de-Calais, des collèges, des lycées mais aussi dans des lieux de cinéma comme « L’Univers » à Lille.
Quels types d’évènements seront associés ?

En dehors des conférences, qui seront programmées à compter du 12 septembre sur le site internet, des évènements culturels sont naturellement jumelés à la programmation. Ce festival du film est, en effet, lancé par l’équipe du festival « Scènes en Nord – Scènes Festives  » (voir le programme sur le site internet à la page
« évènements »).

www.optimistfilm-festival.com

 


Soirée de Gala :

Vendredi 5 octobre 2018 à 20 H 30

Salle des Fêtes de Wambrechies 

L’américaine Nicolle Rochelle est l’invitée de la soirée de gala du 5 octobre.

JAZZ N’ BROADWAY : Concert événement pour la soirée de Gala du Festival du Film Optimistes Attitudes – L’Aventure Humaine. 

NIKKI, alias Nicolle Rochelle est une chanteuse et danseuse américaine qui a mis Paris à ses pieds dans le rôle de Joséphine Baker dans le spectacle de Jérôme Savary en hommage à la New Orleans « Looking For Josephine ». Elle a collaboré avec de nombreux artistes de renom et joué sur les plus grandes scènes de Jazz. Elle travaille avec le pianiste Julien Brunetaud. Ils interprèteront  leur dernier disque « Nikki and Jules » qui a reçu le prix du Hot club de France.

 

Renseignements : 

– Tarif plein 30 €  – Tarif réduit 15 €
réservation sur : www.digitick.com

à compter du 12 Septembre 2018